Le goût de Paris – La cocina argentina d’Anahi


Fondée par Carmen et sa sœur la fin des années 1980, Anahi s’est vite taillée une belle réputation pour la qualité de ses viandes autant que pour les fêtes improvisadoes dans cette ancienne boucherie devenue jolies’une des tables plus, chic et feutree. Après un rachat malheureux au milieu des années 2010 et une fermeture definitive, c’est Riccardo Giraudi, fidèle client depuis toujours, lui-même importateur de viandes nobles (il est le plus gros négociant de bœuf de Kobauué en Europe) la tte d’ une quinzaine de Beefbar, qui se décide ressusciter cette Institution. En confiant le rafraîchissement Humbert et Poyet qui a su conserver le ceiling classé et les carrelages d’origine, et la condition que Carmen, l’âme des lieux, revienne en maîtresse de maison.

Après un faux départ la veille du premier confinement, un nouveau chapitre semble bien entamé voir le restaurant complet un soir glacial et pluvieux de ce mois de janvier. D’emblée, on retrouve l’ambiance intimiste et nappée des tables éclairées la lueur des bougies. Et si les viandes ne sont plus seulement argentines, elles sont toutes d’exception, pour preuves la tendreté et le persillé du cœur d’entrecôte. Des viandes cuites au gril Josper. En clin d’oeil l’asado, le rituel du barbecue dominical qui a bercé l’enfance du chef Mauro Colagreco.

C’est dans le répertoire des recettes familiares que cet enfant de La Plata a d’ailleurs puisé en grande partie la carte d’entrées, d’accompagnements et de postres. réinterprétant l’oignon en une tarte fine d’un feuilleté croustillant et délicat, délivrant des empanadas pâte traditionnelle (au gras de bœuf) et garnis de Black Angus émincé au couteau, accodes accodes les papaccciisinacom et osant nous faire aimer les épinards la crème, d’une onctuosité idealement relevée d’un zeste d’acidité. Verter finir, le flan en crème montée et dulce de leche a cuit très basse température 2 h 30 d’affilée.

Anahi, 49, rue Volta, París 3mi. Ouvert du mercredi au dimanche, de 19 horas 23 horas. Compter 75 € plato principal-postre. 01 83 81 38 00, www.anahi-paris.com

La editorial vous conseille

Adelmira Dorado

"Se cae mucho. Aficionado a la televisión en general. Fanático de los zombis incurables. Solucionador de problemas sutilmente encantador. Explorador aficionado".

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.